On ne lit pas un livre de Sylvain Tesson, on le mange. Parce que ses livres ont un gout de la vie, du desespoir, de la recherche qui en font toute une matière.

iBRAhim se boit à grande goulée jusqu' à l'ivresse.

Et ma plus jolie danseuse croquée avec quelques maladresses mais tout plein d'amour. On t'aime et on aimerait si fort que tu décroches ton rêve.

 

 

WP_20161010_23_22_23_Pro