20150526_230625

 

Alors, là évidemment, ce cliché ne vous donnera que peu à voir, pas grand chose à se mettre sous la dent. To be continued.

N'empêche.

N'empêche que je connais le discours de remerciement de Vincent Lindon , attendrissant et géant, presque par coeur, que j'ai eu les larmes aux yeux en l'écoutant et en le récoutant.

Après , je mets La vague d'Izia que je connais aussi presque par coeur et c'est reparti.

 

et hop . au lit.