19 février 2015

Petite Marie-Antoinette

J'avoue que j'éprouve une tendresse particulière pour Marie-Antoinette, et je m'en fais une image très rock and roll, sans doute très influencée par le film de Sofia Coppola. Le rock and roll et le XVIII ème font manifestement bon ménage... ;)

Et, même, même SI Fauré et elle n'ont mathématiquement pu se croiser, je l'imagine écoutant cette Pavane, la chantant, la dansant, parce que cet air est pour moi très rock and roll, et cette très jolie version nous invite à la redécouvrir , lui enlevant toute connotation publicitaire impropre et ...nulle . Bah oui .

La voici terminée ma petite Marie - Antoinette  dans la fleur de l'âge, toute pomponnée du haut de ses douze ans . Se doutait-elle déjà du destin qui l'attendait ?

Ce fut un exercice difficile que de la dessiner , sachant que la peinture en elle-même présentait quelques imperfections dans le choix du profil, si, si . Petite satisfaction d'avoir un résultat , qui me donne un peu de peps à l'annonce d'un  lendemain qui sera fort difficile : mon métier est parfois bien ingrat et âpre.

 

 

P1110331

 

P1110332

 

 

Posté par helene jg à 19:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]


16 février 2015

oN L'a fait..... NON, ils l'ont fait !

20150212_232103

20150212_232603

 

Il n'est pas question d'évoquer ici mon métier, ni mes atermoiements professionnels (quoique, ça m'arrive) , ni les grandes joies qu'il peut  procurer bien qu'il nous mette souvent à rude épreuve.

Secret professionnel.

Je suis hermétique sur le sujet, j'transpire pas des pores.  Ici je suis masquée, c'est ma grande bulle , j'vous f'rai dire.

N'empêche.

N'empêche que ces 28 acteurs en herbe ont assuré comme de vrais professionnels.

Bravo les artistes.

Et pourvu que ce feu qui a pris en eux et  entre eux perdure.

Quelques clichés d'un accessoire-décor en cours de fabrication , et en tout petit quelques masques que j'ai du rafistoler chez moi,   mais je ne montrerai pas plus , en revanche, je vais continuer encore un peu à tracer ma route sur ce chemin merveilleux mais pas toujours de cette profession.

 

Posté par helene jg à 23:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 février 2015

Marie Antoinette par Martin Van Muytens au crayon - "étude", "tentative d'approche" - avec du Rihanna dedans.

 

Voilà, c'est dit.  Je parfais ma culture musicale en regardant The Voice ....  Et  je  ne boude pas mon plaisir parce que j'aime partager ce moment avec mes deux , comme je me régale à les voir grandir .

Je n'y connais rien en RIhanna parce que je confonds toutes ces filles qui chantent à poil et sont  d'ailleurs ridicules mais bon , montrer ses attributs fait vendre, montre aussi le mauvais exemple , le cqfd  pour ma demoiselle qui  n'a pas encore accès à ces clips qui sont à mon goût des daubes visuelles et sert de catharsis manifestement à ces chanteuses en string . J'ai la pudeur d'un vieille anglaise , peut -être , je suis surtout louve  et simplement maman. Mais elle chante bien la RIhanna.

Dans un autre registre, à son époque, une cheville suffisait à renverser un coeur palpitant, une effluve de parfum  à chavirer une âme . Bien sûr derrière les portes, dans les alcôves, peut-être faisait t'on dans le Carlton ...

 

Enfin, bref autre époque , autre moeurs.

 

N'empêche cette Marie Antoinette du haut de ses douze ans  par Martin van Muytens m'en fait voir de tous mes crayons : trop dur !

 

En cours.

 

 

20150210_224112

 

 

Posté par helene jg à 16:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2015

Mes pompes, mes grolles, mes boots, mes bottes .

P1110326

Esquisse de botte - Crayon HB - Format A3

 

Dans une autre vie, j'étais cordonnier ou cireur de grolles sur une rue de Manhattan .

Dans cette vie, j'aurais rêvé concevoir des selles, des filets :   choisir un cuir, tâter la bonne peau, l'assouplir , la soupeser, la sentir, la respirer à plein nez;  découper,façonner puis  assembler les pièces. Faire du beau, être artisan. 'Ch'ui déjà bien chanceuse  de l'rêver.

A défaut, je cire mes pompes parce que j'adore ça et parfois ... je les dessine.

 

Pierre Lapointe, Paris tristesse, une jolie mélancolie optimiste.

 

Posté par helene jg à 14:12 - Commentaires [8] - Permalien [#]