Je ne passe presque plus ici.

Dévorée par le temps et des soucis de boulot.

Mais au milieu de cette année semée d'embûches, il y a des livres et des partitions.

Les livres c'est comme les partitions , ça s'apprivoise, ça se découvre. Le meilleur, souvent c'est le début , la rencontre.

J'ai dit à mon prof de guitare qui m'a regardée avec des yeux en clef de sol que j'envisageais chaque nouveau morceau comme un gâteau.

Foi de gourmande qui crèverait plutôt que de cesser d'apprendre. Mon dernier morceau n'est pas un biscuit  tendre  . No pain no gain parait-il.

Alors ce soir, après avoir travaillé , je croquerai un morceau du médecin d'Ispahan. Je n'ai fait qu'une bouchée de Giaconda, très émouvant , je me suis , avec mes excuses Emmanuel, un peu écoeurée avec le Royaume, je lui ai préféré le plus sage Avorton de Dieu, tu m'excuseras sur le même thème. Il y a quelque temps je m'enivrais de la vérité sur l'affaire Harry Québert.

Mais les livres, c'est comme les pieds nus , il n'y a rien de plus intime , ..... C'est de moi  ;) Donc je m'abstiendrai bien de vous délivrer de plus amples commentaires.

Sur ce en écoutant Ma Grande Librairie d'une oreille, je retourne au travail où  je sue sang et eau en ce moment. Ca vaut bien un cadeau pour le concours de gateaux de l'école de ma fifille aux doigts si délicats .

A bientôt.

P1110248