MA GRANDE BULLE

20 février 2018

esquisse de ma main droite en regardant les bracelets rouges.

Très émouvant, les bracelets rouges.

Je me suis remise lundi soir  aux bases de chez les  bases : une main, ma main droite . Un autre dessin bidouillé hier également, plus tard.

main2018

 

 

 

Posté par helene jg à 22:57 - Commentaires [5] - Permalien [#]


13 février 2018

Naïades.

Donc inspiré (de très loin ) d'une toile de Waterhouse très polémique acutellement car retirée du musée qui l'expose "puisque" elle y présente des femmes nues et que ceci interroge sur le sexisme dans l'art.... Bon bref. Je ne m'épancherai pas sur le sujet.

Mais cette polémique m'a amenée à m'interroger sur ces femmes qui prenaient la pose...Leur conditions de vie et compagnie, certainement pas très rose , ni onirique comme l'est ce si doux et merveilleux tableau Hylas et les Nymphes. Weinstein , es-tu là ? Bon bref...

"Blague" à part, j'écoute ceci en boucle , issu de working girl , the feel good movie des années 80. La condition féminine, on y revient toujours finalement.

waterhouse

 

Posté par helene jg à 19:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2018

Tentative de nue aquarellée. / A tort ou à raison.

 

nue

(inspiré d'un tableau qui fait polémique actuellement, j'y reviendrai)

lA sentez- vous sourdre l'angoisse sur ce dessin ? (à moins qu'il ne sente le raté aussi , j'accepte cette alternative) . Si vous lisez l'angoisse, vous lisez dans mes dessins.

Nous sommes rentrés hier d'un CCE, concours complet d'équitation, avec notamment cette épreuve de cross , cette autre équitation, celle des guerriers . Et nous fûmes témoins d'une chute violente : perte de connaissance, convulsions , hystérie furieuse de la jeune fille qui finalement rentrera chez elle sans une égratignure après une prise en charge hospitalière légère. J'entends encore ses cris dans mes oreilles. J'ai une peur panique des cris. Je n'ai pas de peau qui me protège contre les cris. Ca vient de loin. J'en fus donc paralysée. A notre retour, j'ai eu besoin de dessiner. Comme j'aime l'aquerelle !

Le cheval , entre drames et bonheurs. Tenez par exemple, cette après midi, immense galopade dans la forêt avec mon petit cheval : joie de la vitesse, de la maitrise puis deux ruades du bonhomme contrarié par le copain qui chargeait derrière et à l'ivresse guerrière  et les rires succèda la peur, la peur d'une maman.

Je ne sais parfois plus où j'en suis. Continuer, tout cesser ?  J'aime la rigueur mathématique de la pratique équestre, le grand air, le lien avec ce deuxième sang, celui de mon canasson, la nature, l'exigence physique et mentale , l'effort, le "vingt-mille- fois tu remettras l'ouvrage" .

Ma petite voix intérieure me dit que cela n'est pas sérieux, que c'est un manque d'humilité, qu'un jour je le paierai .  Jamais je ne ferai de cross, cette sage parole m'exempte -t- elle d'une punition céleste ?  Depuis deux ans et demi je vis des émotions vives avec cet animal . Sont - elles raisonnables ? Dignes d'une mère ? Je fais tout le temps attention , mais le risque , "je risque "existe. Parfois je ne sais plus si j'ai le droit à 42 ans d'avoir envie de pratiquer cette disicpline ou s'il ne faut pas que je sois toute en sécurité pour me préserver pour mes enfants.

Merci au blog qui me permet ceci, m'épancher et je sais que mon époux aimé le lira. Pourquoi donc acceptes-tu mes délires -relatifs- équestres?   

Posté par helene jg à 18:59 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Croquis aquarellé de chat.

Tout est dans le titre. Les chats n'ont pas ma préférence , sauf équipés de clochettes : trop de petits oiseaux font les frais de ces félins. Ils sont beaux et mystérieux pourtant. Et ils sont parfois sages. Comme celui-ci.

Lecture : Bartabas  de Jérôme Garcin avec lequel je partage cet engouement pour les équins... rOMAN de passionné passionnant.

La prochaine fois, je ferai des pieds et des mains.

chataquarelle

Posté par helene jg à 22:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 janvier 2018

The Courtauld Gallery and the handmaid's tale -Margaret Artwood

Si j'ai le temps et de la suite dans les idées , je vendrai ici recommander des lectures et mettre mes dernières tentatives croquesques et peinturluresques....

Lire

Une dystopie qui reste dans les esprits, celle de Margaret Artwood. Le calme et la tempête. L'effroi de la sensation d'un monde (im)possible. Entêtante cette Servante écarlate, je vous recommande ce roman . je regrette de l'avoir terminé et me réjouis de l'avoir lu. Forcément quelques échos avec l'Histoire qui s'écrit au présent, voici sans doute pourquoi il était en bonne place en librairie. Je l'ai offert à mon mari et lui ai piqué immédiatement.

Dessiner et Peindre.

Une visite d'il y a des mois à la Gallerie Courtauld .

courtauld

Croquis et vague aquarelle inspirée de Manet "Un bar aux Folies Bergères"- Sur papier - A4 -

A Londres. Je me souviens m'être assise longtemps à l'admirer cette femme  dans un "Bar aux folies Bergères" de Manet avec mes screenagers et leur père, à imaginer ses états d'âme, à la faire parler.

Visiter les galeries de peinture  figure est dans mon top five de ce que j'aime le plus dans la vie.

Posté par helene jg à 15:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]


16 janvier 2018

backstage sketch - chausser ses pointes.

Un petit dernier. Le prochain sera félin.

lespointes

Posté par helene jg à 23:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 janvier 2018

Danseuse

Cette année, elle ne revient que le week end , car elle a choisi de danser entre 15 et 18 heures par semaine. DANSE ta vie ! Puisses tu réussir ton projet !

(avec le rythme infernal de cette année  - parce que je le veux bien - , je choisis d'essayer la couleur depuis mon canapé... aquarelle , au pif )

danse4

 

 

. Je te soUhaite le meilleur ma beauté.

Posté par helene jg à 22:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 janvier 2018

2018

 

sEULE et unique résolution 2018 ... Redessiner  (y a du boulot) ! (mais on sait bien que les résolutions sont faites pour ne pas être tenues  ; )  )

Meilleurs voeux !

WP_20180113_16_46_51_Pro (3)

(réalisé pour un exposé scolaire de ma fille)

 

Posté par helene jg à 22:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 mai 2017

Mère et son enfant - crayon aquarellable.

J’entends au dessus de moi dans les cieux - Les anges qui chantent entre eux - Ils ne peuvent trouver de mot d’amour plus grand - Que celui-ci: Maman. Edgar allan poe.
En ces temps de fête des mères.
Dites-moi , joli ou pas ? Je le montre à la maman concernée ? Ou alors, il reste tranquillement ici ,  je préfère. Le regard de bébé est trop dissymétrique , "en vrai " il l'est moins, aucune importance. Le blog reprend des couleurs et le carnet de croquis aussi , c'est bon ça !

WP_20170525_23_35_59_Pro

Posté par helene jg à 23:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 mai 2017

WP_20170519_22_32_17_Pro

 

"Qui veut être peintre doit connaitre trois couleurs  : le blanc, le rouge , le noir et les maitriser ". Ca c'est Titien.

J'ai rencontré une illustratrice récemment, elle est intervenue en classe. Le récit de son quotidien silencieux et solitaire m'a fait follement envie, m'a donné envie de ressortir crayon , pinceaux et joli carnet offert à Noël et resté vierge. Je ne serai jamais illuStratrice. Mais ici, quelque part sur la toile oui. Parce que le quotidien de la classe , chargé, le sentiment qui revient souvent , de ne pas assurer , donne envie de prendre le pinceau, de tourner la page .On se sent bien moins responsable face à la page blanche, moins pressurisée, voyez.  Je suis une ourse, une ourse qui monte SON cheval  et qui a fait sa première club 4 , fièrement. Une ourse qui voit sa petite s'envoler dans une grande école de danse l'année prochaine . Gratitude et inquiétude. Une ourse qui decide que consacrer 30 minutes chrono au dessin et gouache une fois ou deux par semaine, c'est possible et cela fait du bien. C'est faisable.

L'anonymat du blog fait du bien aussi.

Ma grande bulle is back (hope so) .

 

 

Posté par helene jg à 23:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 décembre 2016

Marylin Monroe : clown triste ?

Au départ, ce devait être un concours sur MM en lien avec une expo sur MM à l'hôtel Caumont  , cela m'amusait de profiter de ces vacances où l'on décroche totalement de replonger dans mes -nouveaux- crayons.... Mais je préfère juste publier le dessin ici  ; ) parce qu'en fait .... shame on me...  je ne sais pas poster une photo sur le fameux site I avec leurs histoires de dièse enfin de ashtag, ou hashtag, enfin bref,  Instatruc et ashmachin, c'est bien nébuleux pour moi :) .

Alors Marylin, un peu ressemblante, non ?, restera ici, au moins pour l'instant !

WP_20161229_00_32_23_Pro

Posté par helene jg à 10:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 novembre 2016

lA DOULEUR

WP_20161112_23_38_38_Pro (2)

WP_20161112_23_37_14_Pro (2)

WP_20161112_23_37_21_Pro (2)

3 visages style renaissance , yeux clos au crayon HB et 4B

Inspiré de la douleur autour du Christ mort. gIOVANNI bELLIni , Pinacothèque , Vatican.

Parce que c'est le treize novembre et que j'avais ce joli livre du Vatican .

 

Posté par helene jg à 22:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 octobre 2016

essai de nu au crayon format A3

WP_20161025_19_44_14_Pro (2)

mOUAI.....

Un petit côté surréaliste si j ose dire. A u départ une -jolie-statue des serres botaniques de Glasgow, souvenirs ... Vivement qu'on r'tourne là haut, on y est si bien  , c'est chez nous là-haut, c'est mon coeur qui ml'a dit et le sang battant dans mes tempes, coulant dans mes veines  aussi.

 

 

 

 

Posté par helene jg à 23:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 octobre 2016

iBRAHIM , Sylvain et la plus jolie danseuse croquée dans un dessin.

On ne lit pas un livre de Sylvain Tesson, on le mange. Parce que ses livres ont un gout de la vie, du desespoir, de la recherche qui en font toute une matière.

iBRAhim se boit à grande goulée jusqu' à l'ivresse.

Et ma plus jolie danseuse croquée avec quelques maladresses mais tout plein d'amour. On t'aime et on aimerait si fort que tu décroches ton rêve.

 

 

WP_20161010_23_22_23_Pro

Posté par helene jg à 23:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 septembre 2016

Portrait pour revenir au crayon Faber Castell HB 2B 4B 6B

WP_20160917_10_07_31_Pro (2)

eT l'envie de dessiner est revenue, je n'avais pas tenu un crayon depuis ses , ces chaussons.

Portrait léger inspirée d ' une auteure à la mine douce et la plume mordante . eXERCICE.

Le temps libre , parenthèses enchantées , enchanteresses,  est aux grandes galopades , au dressage pur, à présent, aux concours bientôt, j'espère, aux parfums de cuirs ,  à la chaleur de mon alter-ego que j'aime si fort et crains à la fois. Et puis eux my two saints  parce que le temps passe .

Mais la fièvre du dessin est sans pareil évidemment quand l'envie revient.

Pourvu qu'elle reste , et que le temps , la vie aussi, et que les reprises à cheval à force de travail deviennent belles   et que les crayons donnent de jolis dessins  et que ma mère vive et s'apaise.

 

 

 

 

Posté par helene jg à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]